04/09/2015 Lens : entre travaux et nouvelles formations, les gros chantiers du lycée Béhal

vendredi 4 septembre 2015
par  cpe
popularité : 19%

La Voix du Nord Lens

Spécialiste des diplômes qui mènent aux métiers de la maintenance et du bois, le lycée Béhal de Lens continue de se diversifier avec une nouvelle formation dans le social et peut-être, bientôt, dans le numérique. En parallèle, des options football et match d’impro ont vu le jour. De gros travaux se préparent également.

PNG - 338.5 ko

Le lycée Béhal a repris du service et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il se passe des choses entre ses murs ! Plusieurs nouveautés marquent cette rentrée avec, d’abord, l’arrivée de Jean-Marc Blanchard, fraîchement débarqué de l’académie de Créteil, au poste de principal adjoint. À noter également la création cette année d’un nouveau diplôme, le BTS SP3S (Service et prestation du secteur sanitaire et social). Une section football vient également d’être créée, en lien avec le lycée Condorcet et à destination des élèves du lycée professionnel. Un travail de sensibilisation vient enfin d’être mis en place sur le thème de la prévention de la radicalisation religieuse, plus que jamais dans l’air du temps. Des élèves de 2nde pourront aussi s’essayer à l’improvisation par des cours et matchs d’impro pendant l’année.
D’autres collaborations originales se poursuivent cette année, notamment celle qui lie le lycée à Culture Commune et qui se traduit, pour tous les élèves de 2nde, par des ateliers de théâtre, de photo et d’audiovisuel. Des jumelages en Europe mais aussi à Madagascar emmèneront les élèves pour des stages et séjours à l’étranger.

Une formation numérique ?

En parallèle, Catherine Lambert, proviseure hyperactive, travaille sur plusieurs autres chantiers. « Faisant partie d’Euralens, nous travaillons à l’ouverture d’une formation en alternance sur les métiers du numérique », explique-t-elle. À partir de l’année prochaine, les élèves de Création & Culture design pourront, à la fin de la 2nde, poursuivre leur formation entre les murs lensois (beaucoup rejoignaient jusqu’à présent les bancs de l’ESAAT à Roubaix).

PNG - 342.5 ko

Il reste des places en BTS !

Si le lycée Béhal compte déjà près de 1 600 inscrits, certains BTS et diplômes en alternance n’ont pas encore fait salle comble.
Parmi eux, des diplômes pourtant rares et recherchés sur le marché de l’emploi comme le BTS Système constructif de bois et Habitat (SCBH). Même chose pour les diplômes de technico-commercial, d’électrotechnique et de comptabilité et gestion, où des places sont encore à pourvoir.
Si vous êtes intéressé par l’une ou l’autre de ces formations, vous pouvez contacter le lycée au 03 21 14 21 14.
Toutes les informations se trouvent sur le site internet de l’établissement : behallens.com.
Possibilité aussi de s’informer sur place : 6, rue Paul Eluard, 62300 Lens.

Les chantiers à venir... en euros
45 millions. Voilà pour l’enveloppe des travaux nécessaires à la refonte de toute la cité scolaire Béhal, qui devrait s’étaler sur plusieurs années.

13 millions. Le coût de la réhabilitation à venir des ateliers, ainsi que de la construction d’un nouveau bâtiment de 8 000m2.

2 millions. Tel est le montant de la facture du bâtiment du Pôle services (ci-dessus) réalisé l’année dernière et en fonctionnement depuis avril.

Les ateliers vont faire peau neuve

Travaux. Les ateliers sont immenses. Et vétustes. Construits dans les années 70, leurs plafonds sont éventrés par endroits, humides. C’est pourtant là que se trouvent les machines et robots (parmi lesquels on peut dénicher une imprimante 3D et deux drones) sur lesquels s’exercent les élèves en ingénierie, en création et design et en technologie industrielle. Mais tout cet équipement ne devrait plus y être pour très longtemps !

PNG - 174.1 ko

Début du chantier en février}

Après les vacances de février, espère Catherine Lambert, un nouvel atelier de 8 000m2 sera bâti juste à côté. Il accueillera les formations en menuiseries et en aluminium. À la fin de ces travaux – qui devraient s’étaler sur neuf mois – les bâtiments actuels seront à leur tour en chantier pour une réhabilitation du sol au plafond. Une réfection à grosse échelle qui devrait durer au moins un an et demi. Coût de l’opération, supportée en grande partie par le conseil régional : 13 millions d’euros environ.

PAR MATHILDE LELEU
Article original


Calendrier

août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018



flux rss Il n'y a pas d'événement à venir enregistré