22/02/2009 Des lycéens s’engagent pour le meilleur et pour l’avenir

lundi 23 février 2009
par  aszczerba
popularité : 28%

    Des lycéens s’engagent pour le meilleur et pour l’avenir

  • dimanche 22.02.2009, 04:50 - La Voix du Nord

     Étienne Craye, Gilbert Courouge, Armand Toguyeni et Mme Lecourtois juste avant les signatures. Étienne Craye, Gilbert Courouge, Armand Toguyeni et Mme Lecourtois juste avant les signatures.

L’Institut de génie informatique et industriel (IG2I) de Lens, qui forme des ingénieurs, vient de signer une troisième convention avec des lycéens de Béhal. Ces derniers pourront s’immerger dans le monde des études supérieures, histoire d’avoir un coup d’avance au moment de l’orientation. 

PAR FRÉDÉRIC CAMUS

Passer quelques heures à l’IG2I le jeudi après-midi, croiser des élèves ingénieurs, échanger avec eux et améliorer son savoir-faire... C’est ce qui attend neuf nouveaux élèves de seconde du lycée Béhal de Lens. La première année, quinze lycéens avaient opté pour cet engagement, et cinq autres l’an dernier.

Étienne Craye, directeur de l’École centrale de Lille, a tenu jeudi soir à rassurer les parents : « En signant un accord avec l’État de 2010 à 2013, nous nous engageons dans la durée. Pour les lycéens, ces deux heures et demie par semaine passées ici seront utiles pour leur avenir, c’est une marche supplémentaire vers les études longues. Vous accueillir à l’IG2I n’est pas fait pour alimenter l’établissement plus tard mais bien pour vous aider à disposer d’un meilleur bagage avant d’aborder le monde professionnel. »

Accompagnement, orientation, excellence

Gilbert Courouge, le proviseur de Béhal, espère que ce partenariat suscitera quelques vocations au sein des filières techniques et scientifiques (en particulier en physique). La directive ministérielle va dans ce sens, mais plus encore le projet d’établissement défini depuis juillet dernier : « Parmi les sept axes de ce projet, trois concernent cette immersion de nos élèves à l’IG2I : l’accompagnement, l’orientation et l’insertion et enfin l’excellence du lycée. J’ai envie que nos élèves se disent : "L’IG2I, pourquoi pas moi ?" Je suis persuadé que certains de nos lycéens ont les capacités d’une telle ambition. » Et le proviseur de rappeler que « des choses superbes sont inclues dans le programmes, notamment les sorties culturelles ». En contrepartie, il « exige » à demi-mot de respecter l’engagement, symbolisée par la signature du contrat par les lycéens et leurs parents d’un côté, les chefs d’établissements de l’autre. À voir leur sourire, les élèves ne se sont pas fait prier, sachant qu’ils marqueront quelques points par cette décentralisation dans le supérieur. Cette volonté des neuf élèves d’intégrer momentanément l’IG2I a été saluée comme par Armand Toguyeni, le directeur, « très favorable à l’échange », M. Bartolomeüs et Mme Loison, Mme Lecourtois, directrice des études à l’École centrale de Lille, et par les professeurs, MM. Fontaine et Soile.

Pour terminer, Gilbert Courouge a eu ce bon mot, sorte de moyen mnémotechnique pour ne pas abandonner : « Si les lycéens de Béhal pouvaient dire "Ici j’ai deux intérêts", ce serait parfait ! » Une autre manière d’écrire IG2I en lettres d’or pour leur avenir...


Portfolio

JPEG - 498.2 ko

Commentaires

Calendrier

juillet 2018 :

Rien pour ce mois

juin 2018 | août 2018



flux rss Il n'y a pas d'événement à venir enregistré