04/09/2008 Lycée Béhal : la rentrée de toutes les audaces

jeudi 30 octobre 2008
par  aszczerba
popularité : 10%

Lavoixdunord.fr

Lycée Béhal, lycée Saint-Paul : la rentrée de toutes les audaces

jeudi 04.09.2008, 04:50 - La Voix du Nord

 Les classes de terminale se sont succédé dans la salle de projection du lycée afin de découvrir la convention IEP.Les classes de terminale se sont succédé dans la salle de projection du lycée afin de découvrir la convention IEP.

| VIE SCOLAIRE |

Une rentrée générale peut en cacher une autre. Mardi, au lycée Saint-Paul, une journée européenne a mis l’accent sur la nécessité de l’éducation internationale tandis qu’au lycée Béhal, on souhaite confirmer l’essai réussi par Medhi Laidouni, admis à Sciences Po Lille. Les deux lycées lensois ont compris l’intérêt d’élargir la palette éducative.

PAR YVES PORTELLI

lens@info-artois.fr

Dès hier matin, les élèves de terminale du lycée Béhal se sont succédé sur les sièges de la salle de projection. Le film du jour ? Un résumé d’un reportage d’Envoyé spécial consacré aux jeunes issus de lycées classés dans les zones prioritaires qui souhaitent passer ou qui ont réussi le concours d’entrée à l’école d’études politiques (IEP, autrement dit Sciences Po). Les professeurs présents expliquent les processus à suivre et tentent de persuader l’auditoire que pareille perspective est possible à Lens. Depuis plus de trois ans, ils se sont lancés dans cette aventure éducative avec la foi chevillée au corps. Ils ont le moral gonflé à bloc. Au mois de juillet dernier, Mehdi Laidouni a réussi à franchir tous les obstacles. C’est le premier lycéen de Béhal à y parvenir. Dans quelques jours, il fera sa rentrée comme étudiant à Sciences Po Lille. Il a ouvert la voie. Les enseignants lensois veulent se servir de ce succès comme d’un levier. Sylvain Harteman, coordonnateur patenté, s’évertue à simplifier la donne afin d’inciter les élèves à franchir le pas mais l’objectif ne vise pas forcément à présenter des candidats au concours : « On veut d’abord créer une dynamique, donner l’envie aux élèves de s’investir davantage. Certains s’arrêteront en route mais ils auront participé à un élan. Ils en garderont quelque chose. L’idée, c’est de venir, prendre la parole, débattre, chacun selon son libre arbitre », explique le professeur de philosophie lensois.

Une vingtaine de jeunes s’étaient lancés dès la rentrée 2007, quatre en définitive avaient répondu aux critères de sélection trois d’entre eux étaient admissibles mais un seul a passé le concours d’entrée et l’a réussi. L’idée, aujourd’hui, est d’élargir cette base. Mehdi Laidouni sera invité à partager les fruits de son expérience. Le staff lensois espère un engouement supérieur aux années précédentes.

Ils peuvent compter sur les élèves. Lesquels ? Ceux qui ont participé l’année dernière (les « premières » qui sont sollicités eux aussi). Ils sont des relais important dans les classes. Autre piste, celle des « ingénieurs ». Maxime et Giuseppe, 16 ans tous les deux, ont intégré le cycle d’accompagnement en partenariat avec IG2I. S’ils se destinent à devenir ingénieurs, ils connaissent la saveur des fruits partagés avec les professionnels des grandes écoles. Ils étaient présents dans la salle hier matin et ils n’étaient pas les derniers à convaincre leurs camarades de se lancer : «  Nous, on a particulièrement apprécié les sorties culturelles et le voyage à Londres. Nous avons découvert d’autres choses.

 » Ils sont mûrs pour devenir ambassadeurs. Tout près d’eux, Ludovic, 17 ans, se montre très attentif. Il n’est pas loin de penser qu’il faut se dépêcher de saisir ces perches-là tant qu’elles sont tendues.



Commentaires

Calendrier

août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018



flux rss Il n'y a pas d'événement à venir enregistré