18/04/2012 Entre La Marelle et le Lycée Béhal, la complicité se forme à la ferme

jeudi 19 avril 2012
par  aszczerba
popularité : 14%

mercredi 18.04.2012, 05:02 - La Voix du Nord

Les résidants poly-handicapés de La Marelle entretiennent depuis 2008 la ferme pédagogique du foyer d’accueil spécialisé.

JPEG - 15.5 ko
Christelle aide l’un des apprentis du lycée Béhal, en section menuiserie. Ils travaillent, discutent, rient : le lien social est né !

 

Chaque jour, ces personnes viennent s’occuper des chèvres, des poules et du poney. Lundi matin, cinq résidants ont travaillé pour leurs amies les bêtes, avec sept apprentis en menuiserie au lycée Béhal de Lens. « Ils ont nettoyé le box, poussé les brouettes, donné des granules et posé les arbres », rapporte Mélanie Buriez, l’infirmière vétérinaire de la Marelle, à l’initiative de la ferme pédagogique. Par « arbre », elle entend les plantes en bois réalisées par les jeunes du lycée professionnel et technique.

Nicolas Sobieraj de souligner : « Ce sont eux qui fabriquent tous les éléments de la ferme : l’abri, les découpes d’animaux de décoration, etc. » Créer un contact entre les jeunes et les polyhandicapés, est l’objectif de ce projet. Une certaine complicité s’est d’ailleurs créée… « On a passé une bonne journée avec les handicapés. Ils nous ont bien aidé à peindre et poser les arbres », raconte, satisfait, Gildas, apprenti en menuiserie. Cette rencontre aura permis aussi de refléter une autre image du handicap. Alexandre l’admet : « Je ne pensais pas qu’ils étaient aussi sociables et rigolos ! » Mélanie Buriez souhaite désormais que le projet prenne de l’ampleur, « que l’on travaille avec d’autres acteurs, comme les écoles ». Autour des animaux, la pédagogie est concrète et sociale. •

MÉLANIE DACHEVILLE

JPEG - 85.7 ko

Commentaires

Calendrier



flux rss Il n'y a pas d'événement à venir enregistré