Au pays de Candy

jeudi 12 mars 2015
par  cpe
popularité : 11%

JPEG - 17.6 ko

Découverte : le 9 décembre dernier, des lycéens lensois ont regardé Henri de Yolande Moreau et eu la chance de rencontrer l’actrice principale du film, Candy Ming.

Avant l’extinction des lumières, ça papotent pas mal dans la salle du Familia, le cinéma d’Avion. La soixantaine d’élèves de seconde du lycée Auguste Béhal de Lens ne sait pas trop à quoi s’attendre. Dans le cadre du dispositif Apprentis et lycéens au cinéma, ils assistent à la projection du film Henri de Yolande Moreau. Tourné en grande partie dans la région, ce film est le choix régional, obligatoire parmi les cinq films proposés dans la programmation 2014-2015 du dispositif d’éducation au cinéma et à l’image.

JPEG - 730.5 ko

« C’est une chance de vous voir !  »

JPEG - 24.7 ko

Dès que le film débute, les chuchotements se font plus rares jusqu’à atteindre le silence complet, signe de l’enchantement ou du moins de l’intérêt des lycéens pour l’univers particulier et poétique que décrit Yolande Moreau. A la fin du générique, les lumières se rallument et Rosette, incarnée par l’actrice Candy Ming, sort de l’écran et s’assoit sur le dossier d’un des fauteuils à quelques mètres seulement des lycéens. « Ça fait bizarre », confie Océanie. « C’est une chance de vous voir ! », ajoute Baptiste. Candy Ming se présente alors aux élèves pour briser la glace. « Merci, c’est grâce à vous que j’existe. Je suis bricoleuse de la vie, incasable et inclassable. J’aime les gens, partager avec eux et faire de l’art. Mais je me fais aussi respecter. J’ai un handicap qui ne se voit pas. Comme quoi on peut être intelligent et différent. Je suis timide, vous savez. Vous m’impressionnez. »

JPEG - 170.6 ko

« Je ne serais pas allé le voir … »

Certains élèves, comme Yanel, se sentent alors à l’aise et posent des questions plus techniques. « Combien de temps a duré le tournage ? », « C’est pas trop dur d’apprendre les textes ? ». Candy Ming joue le jeu et interroge aussi les spectateurs du jour. « Quels sont vos films préférés ? Ceux en 3D ? Qu’avez-vous pensé de celui-là ? » Yanel avoue : « D’habitude on va voir Kev Adams. Si j’avais vu ce film à l’affiche, je ne serais pas allé le voir alors qu’en fait j’ai bien aimé. C’est distrayant. » « Il faut remercier vos enseignants qui vous ont inscrit à ce dispositif et la Région qui vous aide à découvrir d’autres genres de films, souligne alors l’actrice avant de conclure. Il y a quelque chose d’humain dans votre région. Dans ce film, les scènes sont très réalistes. C’est comme ça la vie. On s’est moqué de moi quand j’étais plus jeune. Mais j’assume ma différence et ma plus grande force, c’est l’amour et le pardon. Il faut être sincère, authentique et vrai ».

JPEG - 555.8 ko


Commentaires

Calendrier

janvier 2018 :

Rien pour ce mois

décembre 2017 | février 2018



flux rss
 

A venir

  • Samedi 27 janvier 09:00-12:00
    Journée Post Bac 2018
  • Sites favoris


    1 site référencé dans ce secteur